Macron, xénophobie et mépris de classe

Voilà Macron nous sortant qu’il n’est pas que le président des riches, la preuve, « au nom des classes populaires », il va lutter contre l’immigration… Démontrant par là-même qu’il n’est pas et ne sera jamais le président des classes populaires, puisqu’il s’enfonce, à la suite de la Le Pen, dans une idée pétrie du mépris de classe le plus puant. Ce qui nous préoccuperait, nous les pauvres, ce serait de ne pas avoir de noirs, d’Arabes et de Roms sur notre pallier. Le flicage des gens au RSA, la destruction des services publics, la poursuite d’un capitalisme creusant de plus en plus les inégalités, la destruction des droits au chômage, à la retraite, à l’assurance maladie (gagnés de hautes luttes des Résistant-e-s et des ouvriers/ères) ? Non, aux yeux de ces grand-e-s ou petit-e-s bourgeois-es que sont Macron, Le Pen ou même Ruffin, ce qui tracasse les classes populaires, c’est l’immigration voyons !

Outre le fait que nous ne leur avons pas donné l’autorisation pour dire et faire de la merde en notre nom, ce que ces gens semblent oublier, c’est que les classes pauvres, au même titre que le reste de la population, ne sont pas une masse uniforme de gens pensant tou-te-s pareil. Et s’il est indéniable qu’il y a parmi nous des xénophobes convaincu-e-s, il y en a tout autant dans les classes moyennes et aisées. Au passage, petite piqûre de rappel historique : les trois professions les plus nazifiées de l’Allemagne des années 30 n’étaient pas les mineurs, les ouvriers et les petits artisans, mais… les archéologues, les médecins et les juristes. Aujourd’hui encore, si le vote FN/RN a augmenté dans les classes populaires, c’est tout autant le cas dans les autres couches de la population. Et le vote majoritaire des classes pauvres reste encore l’abstention (qui n’est pas toujours, contrairement à ce dont on nous rabâche les oreilles, la preuve d’un désintérêt pour la politique ; il y a d’autres façons de s’engager politiquement qu’en allant voter, et heureusement ! Si mon seul acte politique consistait à voter une fois tous les deux ou trois ans pour des gens jamais élus, je ne me sentirais pas franchement politisée…).

Ce qu’oublient aussi ces bourgeois-es nous assimilant, de gré ou de force, à une masse xénophobe et raciste, c’est que contrairement à elles et eux, nous n’avons pas le loisir de prendre régulièrement l’avion pour partir en vacances à l’autre bout du monde afin d’y découvrir les autres cultures. Et nous sommes nombreux/ses à penser que vivre dans un pays où ces autres cultures viennent à nous, à travers les immigré-e-s qui la portent, est une immense chance. Non seulement avoir des étrangers sur mon pallier ne me dérange pas le moins du monde, mais en réalité, je considère que c’est une bénédiction. D’autant que bien souvent, à travers les amitiés qui se nouent, je me trouve bien plus proche au niveau des idées et des valeurs de certain-e-s de ces immigré-e-s venu-e-s de loin, que de gens aussi et même plus français que moi. Ça, c’est pour les obsédés de la théorie du choc des civilisations. Si je n’ai pas déclenché de guerre civile avec mes voisins bien français qui tuent le cochon, noient les chatons, pratiquent la chasse, ratiboisent le moindre carré de nature sauvage, méprisent leur femme et cultivent l’amour de la bonne biture, il n’y a aucune raison que j’en déclenche une avec mon ami soudanais, végétarien et amoureux des animaux et de la nature, attaché aux valeurs d’hospitalité et d’entraide, critique du patriarcat et de l’homophobie, aussi étranger, noir, arabophone et musulman puisse-t-il être.

Que Macron s’engage si ça lui chante dans les pas des Le Pen, désignant les immigré-e-s et réfugié-e-s comme des boucs émissaires bien pratiques, mais qu’il ne prétende pas le faire en notre nom. Parce qu’au nom des classes populaires, on finira par les mettre, lui et les parasites de son espèce, hors d’état de nuire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :