L’antispécisme n’est pas la défense des sans voix

Les animaux seraient des « sans voix », et la particularité de l’antispécisme serait qu’au contraire des autres luttes sociales, il ne serait pas porté par les concerné-e-s mais par leurs allié-e-s. Vision elle-même spéciste, si vous voulez mon avis.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer