Macron, xénophobie et mépris de classe

Voilà Macron nous sortant qu’il n’est pas que le président des riches, la preuve,  »au nom des classes populaires », il va lutter contre l’immigration… Démontrant par là-même qu’il n’est pas et ne sera jamais le président des classes populaires.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer